Bannie re v10

Tirage au sort à l'entrée de la PACES

Tire

Les ministères ont publié une circulaire le jeudi 27 avril actant la sélection par tirage au sort à l'entrée de l'université pour les licences sous tension (STAPS, Droit, Psychologie, etc.) et en PACES. En clair, cela veut dire que les universités auront dorénavant le droit de sélectionner par . Cette circulaire a été rédigée et publiée dans la plus stricte intimité, dans l'agitation de l'entre-deux tours, sans concertation et à l'encontre des volontés des différentes associations étudiantes.

Dès le lendemain matin, la FAGE (Fédération des Associations Générales Etudiantes - dont nous sommes membres) a publié un CDP avec les principales asso étudiantes dont l'ANEPF, s'opposant à cette circulaire pour 2 raisons :

  • un problème de fond puisqu'elle va inciter les universités à la solution de facilité qui consiste à mettre en place des capacités d'accueil plutôt que des solutions alternatives d'accueil. Sachant que certaines universités commencent également à mettre des capacités d'accueil faibles dans certaines filières non pas sur des critères effectifs de place pour les étudiants en cours mais afin de restreindre volontairement la taille des promotions ; 
  • un problème de forme : aucune concertation des organisations étudiantes, et une lâche publication dans la nuit d'une circulaire opposable sans même que nos contacts à la DGESIP notamment ne soient mis au courant.

Cependant, le gouvernement sortant étant sur la fin, il aurait été impossible de lui faire revenir sur cette circulaire, il a ainsi été décidé comme stratégie de :

1. Faire monter la pression sur les réseaux sociaux :

2. En parallèle des éléments de communication seront diffusés dans la presse généraliste : lettre ouverte à E. Macron, tribune, éventuellement communiqués commun avec l'ensemble des acteurs de nos professions pour les filières PACES (Conférence des  doyens, conseils ordinaux etc).

3. Dès la prise de fonction du gouvernement Macron, la FAGE et l'ANEPF seront reçus pour échanger autour de ce dossier. C'est à ce moment là qu'ils pourront s'appuyer sur la pétition et la page facebook. Plus il y aura eu de signataires, plus le rapport de force sera grand dans la  négociation. Si le gouvernement n'entend pas les propositions  alternatives (pédagogie inversée, réforme de l'orientation...)

4. Si le nouveau gouvernement n'est pas réceptif, des manifestations seront organisées à la rentrée de septembre.

Merci de relayer la campagne (FB, pétition...) pour donner nous permettre d'avoir plus de poids dans les négociations à venir ! On compte sur vous !

 

AnepfFage

Capture d e cran 2017 05 16 a 23 04 00

Actualités PH FNSIP-BM Actualités BM

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau